Base Camp Verdon – Rassemblement National Equipes Jeunes

Base Camp Verdon – Rassemblement National Equipes Jeunes

Grand smile avant la voie, en haut du rappel

Et allez, tous en route vers le sud. Cette fois-ci, on a décidé de sortir de la cuvette et de l’Oisans pour aller à la rencontre des équipes jeunes des autres régions. Et pour une fois (quelle chance!), 4 jours de beau temps consécutifs pour notre plus grand bonheur.

L’endroit, plutôt central pour tout le monde (excepté pour ceux de l’Alsace, l’île de France, la Normandie, les Pyrénées, la Bretagne et le Grand Ouest) se prête merveilleusement bien à l’escalade pour tout le monde. Au programme : grandes voies « aérées et old school », renfougnes, « fissures d’anthologie ». Autant de mots qui résonnent au fond de chacun d’entre nous et qui nous font rêver.

Les gorges du verdon

Mercredi soir, les premiers sont partis au crépuscule pour profiter des premières lueurs du jeudi. La plupart des participants sont plutôt arrivés jeudi midi – grasse matinée oblige.

La journée de jeudi a donc permis certains de faire de courtes grandes voies pour se mettre en appétit et avoir un aperçu du rocher. Compact et homogène dans sa texture, orange et gris pour sa couleur, il est apprécié. Sauf la peau des doigts met rapidement son veto sur les gouttes d’eau.

Pour d’autres, c’était l’échauffement dans Série Limitée. Voisine d’Alix, la mythique du Verdon. Ce sera une grimpe déception de constater que les résurgences compromettent l’escalade dans la Paroi des Ducs. Pas grave, ça restera une bonne occasion pour remettre les pieds ici.

Déjà, l’approche met dans l’ambiance avec la tyrolienne au-dessus du Verdon.

Noé dans la tyrolienne sur l’approche. Pour les prochains qui y passent, ça peut mettre en confiance de rajouter un bout de corde vu leur état actuel et le débit du Verdon, 2 mètres en dessous
L6 : Des gouttes d’eau de partout
L5 : LA colo pour Virgile

Les vautours tournent autour de nos têtes tandis que nous arpentons les parois de l’Escalès. Leur envergure de plus de 2 mètres est juste impressionnante. Tout le monde se pose la question de savoir s’ils attaquent. A priori, uniquement les cadavres au pied des voies. Prenez garde à vos manips’ !

Quentin dans la longueur clé de Solanuts – 6C Full trad. Serre les fesses!
Benoit – Perdant de la courte-paille passe devant pour poser les protecs
La paroi des ducs, avec Alix en plein milieu. Aucun doute, on reviendra!
Une bonne traversée gazeuse pour Margaux
Passage tout en finesse pour Valentin dans Hybridoïde

Le terrain d’aventures (T.A. pour les intimes) porte bien son nom :

Le relais sur double friends. La confiance absolue.

Deux soirées étaient organisées : La soirée de vendredi commence par un banquet qui dépasse largement toutes les soupes lyophilisées et kilos d’olive et cacahuètes du camping. S’en suit une projection de films – 1 par équipe – qui mettent en images les grands moments vécus par les uns et les autres. Que d’émotions!

Samedi soir, c’était soirée thème local avec présentation diaporama de l’ancien temps dans le Verdon puis des films tournés dans les parages : Tom et Je Ris, le 9a de Seb Bouin à la Ramirole …

Ce qu’on a vraiment apprécié, c’est que chacun a pu trouver son compte et se faire plaisir à son niveau – en TA, en voies équipées, dures, moins dures. L’ambiance du camping est top, et le beau temps au rendez-vous a permis de bien en profiter.

Voici une petite sélection de photos du W-E … merci à tous les photographes pour leurs beaux clichés, et tous les participants pour les sourires.

Ambiance au milieu de la paroi avec le Verdon en contrebas
Des marches d’approche botaniques
Gueule d’amour : grimpe ou spéléo ?

A bientôt pour de nouvelles aventures, dans les Ecrins cette fois-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *