Conférence Neige et Avalanche avec Seb Escande – décembre 2019

Conférence Neige et Avalanche avec Seb Escande – décembre 2019

Fin Décembre, les Equipes Jeunes Alpinistes Isère et le Dauphiné Ski Alpinisme ont assisté à une conférence de Sébastien Escande (ANENA) sur les avalanches.
L’objectif était d’approfondir nos notions sur le terrain neigeux, en prévision de la saison d’hiver qui approchait à grand pas (on sait toujours pas si elle est passée d’ailleurs).

Voici un résumé de la prise de note d’un des membres, le partage du savoir est important, ça peut sauver des vies, ou rendre moins idiots. Quoi que, parfois il vaut mieux ne pas savoir, ça fait moins peur !

Objectif de prévenir l’accident.
Ingrédient :
–          pente (supérieure à 28° environ)
–          vent (signe plaque)
 
Déroulement avalanche :
1)      Initiation de la rupture de la couche fragile
2)      Propagation de la rupture de la couche fragile
3)      Initiation de la rupture de la plaque (si pente supérieure à 28°)
4)      Propagation de la rupture de pente (selon cohésion de la neige de surface)
Le vent déplace les couches fragiles, on ne sait jamais ce qu’on a sous les pieds (semelles ou ski c’est mieux, la neige ça fait froid aux pieds).
 
4 aspects peuvent influencer les avalanches :

1)      La neige
– Observer avec bâton.
– Départ spontané autour (meilleur indicateur de risque d’avalanche, c’est les avalanches elles-mêmes).

Attention si chute de 10-20 cm de neige fraiche avec température à la hausse pendant la chute (alourdi la couche).
Attention si chute de 30-60 cm de neige fraiche avec température à la baisse pendant la chute.
Attention au vent pendant la chute (va venir former des accumulations) + la présence d’une couche fragile sous la neige fraiche

2)      Le vent
Le vent va faire varier les chutes et créer des accumulations..
Termes du BRA : prêt des crêtes (vent faible), loin des reliefs (vent fort). On s’intéresse au transport de neige, pas forcément au vent..
Lire les indices de surface. Erosion = talus fait front au vent. Accumulation (ex : Dune du Pilat, raid coté terre, doux côté océan)
Attention aux zones abritées (qui ont été chargées en neige).
 
3)      Les sous couches fragiles enfouies
Attention hiver froid avec faible quantité de neige (pas recouvertes, donc toujours présentes)
Attention aux chutes de neige après période froide avec beau temps.
Intégrer les infos du BRA sur manteau neigeux
Signaux : bruit, fissure du manteau neigeux, déclenchements à distance
Méfiance autour des versants froids ! En Hiver, tout est froid sauf les pentes sud (et encore méfiance au sud raide). En fin de saison, les versants froids se résument au versant nord.
Rocher au soleil, plutôt bon, tasse la neige (chauffe), potentiel lieu de repli
Rocher à l’ombre, crée du gobelet, donc attention.
 
Le gobelet se forme par beau temps dans les zones froides.
 
4)      Neige humide
Avec la pluie (crée une surcharge, ajoute de la matière) ou la fonte (pas d’ajout de matière).
Déclenchement spontané :
Attention la première heure en cas de pluie forte (sature le haut de la couche puis file en bas et fragilise la couche du bas). Au printemps, il vaut mieux aller dans les couches humides avant une pluie (car la couche est déjà chargée)
 
Epaisseur de neige meuble
Epaisseur croute de regel (+ c’est épais, + on peut skier tard dans la journée)
 
Termes BRA
Coulée = avalanche s’arrête dans la pente
Avalanche taille moyenne = s’arrête en bas de la pente
Avalanche de grande taille = passe un plat et peu remonter côté opposé
 
En lien avec la sous couche, si on ski en pente ouest, il faut se méfier de la pente main droite (rapproche de la face nord), si on ski pente est, il se faut se méfier de la pente main gauche.
 
En groupe, border la trace (mettre une limite latérale) au-delà duquel il ne faut pas aller.
Utiliser des moyens de communication lever le bâton pour « ok », croiser les bâtons pour « il y a un problème », toujours montrer la solution, ne pas montrer le problème.
 
Attention aux spots de speed riding (ski + petite voile), ne pas suivre les traces bêtement. Si t’as pas de voile, tu risques pas trop d’aimer le vol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *