Face Nord du Corno Stella – Dièdre Rouge – ED – septembre 2022

Face Nord du Corno Stella – Dièdre Rouge – ED – septembre 2022

Depuis le début de notre (courte) carrière d’alpiniste, une voie nous fait rêver avec Isidore dans notre Mercantour adoré. Cette voie c’est le Dièdre Rouge, en face Nord du Corno Stella, un mythe, qui a marqué l’histoire de par son engagement, sa raideur et les grands noms qui l’ont parcouru (entre autre Berhault, le roi des premières, Ruggieri, Ughetto…).

Un dernier créneau de beau et c’est l’occasion rêvée pour le « gang des niçois » de finir cette incroyable saison en beauté !

Le premier « crux » a été de trouver les gros friends (taille 5 et 6 en double)! Après de nombreux coups de fils, c’est finalement un ami d’ami qui nous les a fourni !

C’est ensuite avec un mélange d’excitation et de peur que nous filons vers le Corno et son imposante face Nord 😊! Ça faisait longtemps que nous n’avions pas eu cette sensation si spéciale. 
Nous arrivons à 19:00 sur le parking puis avons 2h d’approche pour nous rendre au bivouac Varonne, d’où nous voyons les belles faces nord, ça mets déjà bien dans l’ambiance ! 

Au loin, l’austère face nord du Corno qui se dresse.

Au bivouac, il y a un livre d’or, en le feuilletant, nous voyons de beaux noms, plusieurs guides niçois ou encore la cordée Dumarest/Borgnet/Joly qui a effectuée une hivernale dans le dièdre en 2017.

Nous en profitons pour laisser une trace du gang des niçois ;).

Après une nuit bien fraîche, réveil à 6:00 prêts à en découdre puis 1h30 d’approche pour nous rendre au pied.

L’approche, dans le couloir du Lourousa, avec le Viso au loin .

La première partie déroule bien, moins de 2h pour le socle, puis les choses sérieuses commencent. La première longueur dure, un V+ nous mets déjà dans l’ambiance et nous comprenons vite que les cotations « à l’ancienne » ne rigolent pas.

Puis viennent les VI+ où l’on comprends vraiment l’ampleur du mythe: un dièdre déversant sur 120m.

Pour donner une idée de la raideur de la face !

Tous deux avons bien peur, mais ne laissons rien paraître, comme d’habitude, un simple regard, et nous nous comprenons. De toute manière, pas le choix, il faut avancer et sortir, aucune envie de passer la nuit dans cet imposant frigo 🤣.

Isidore dans le deuxième VI+ Teigneux 🤪

Les longueurs passent, en mi-libre mi-artif, ça engage sévère, nous prenons bien le temps de retaper les pitons et de bétonner avec des friends, ici nous avons pas le droit à l’erreur et tout s’effectue en sécurité.

L’avant dernière longueur est le célèbre toit, il ne reste plus que 2 coins de bois (sur les 7 de l’ouverture), mais ça protège assez bien avec les bigs friends. Néanmoins aucune envie de mettre des runs dans ce 7a+ 300m au dessus du couloir 😂 le grand libre c’est pas pour aujourd’hui !

Pierrot qui rampe pour sortir du toit

Il est 16h quand on arrivons à La Croix, sur notre p’tit nuage, tellement heureux d’avoir réalisé ce mythe, entre meilleurs amis et d’avoir ENFIN du soleil 🤪! 

Viennent ensuite les rappels (en face Sud ☀️☀️) qui déroulent bien jusqu’au refuge où Marco nous offre les bières et des parts de gâteau, toujours aussi sympathique ! 

Puis 2 longues heures de marche jusqu’au van qui nous attends gentiment, à 21h. Très contents de le retrouver, après une journée mémorable .

Quelle voie mythique, merci mon Ami, merci la Vie !

Le lendemain nous nous réveillions dans le froid de fond de vallée, encore dans l’ambiance face nord 🤪. L’automne est bien là et ça sera bientôt le moment de ressortir les pioches 😉 bien hâte !

Pierrot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *