WEEK-END GLACE RATTRAPAGE – WINTER IS DYING…

WEEK-END GLACE RATTRAPAGE – WINTER IS DYING…

Après avoir annulé le premier week-end glace faute de condi’, un week-end de « rattrapage » est organisé pour le groupe promo des équipes jeunes alpi. Malgré les 15° en pleine journée et des sommets un peu trop verts pour un mois de février, Victor réussit à nous trouver quelques cascades qui résistent tant bien que mal au soleil ardent des Alpes du Sud.

Une petite troupe motivée à taper du glaçon se retrouve au gite de l’Eychauda où nous sommes reçus comme des rois (mention spéciale au miel de lavande du petit dèj ++)

Le samedi matin, nous commençons la journée en reprenant tranquillement les bases sur la cascade des Claux à Pelvoux, encadrés par Victor et Vincent : rappels technique de grimpe en glace, exercices de grimpe à un bras en moulinette, relais sur abalakov…

Puis, quand les ventres commencent à gargouiller, nous rangeons le matériel pour aller sillonner une autre cascade artificielle à Freissinières. Sur la route, Victor nous dégote un coin parfait pour le pique-nique : petite terrasse en herbe, ensoleillée, avec vue sur la vallée. (Certains retiendront l’emplacement pour leur futur plan Tinder…)

Après une petite sieste au soleil bien agréable, il temps de retrouver de la glace. On a du mal à y croire… La cascade de Freissinières, appelée la « tour de glace », porte bien son nom : c’est une véritable tour faite de 4 murs recouverts de glace alimentés par des tuyaux d’eau depuis le haut.

L’objectif de l’après-midi est de « se faire les bras » sur ces hauts murs bien raides en grimpant en moulinette. Séance volume ! Pour poser les cordes, une échelle au centre de la « tour » permet d’atteindre le sommet des voies.

Une partie de la cascade étant en plein soleil, la glace est devenue semoule, et la visière est un bon atout pour ne pas s’en prendre plein la figure.

La motivation et la bonne humeur sont là, et nous enchaînons les voies A MUERTE.

Une fois que tout le monde est bien daubé, nous rentrons profiter du bon repas servi à l’Eychauda. Au menu -c’est dans le thème- : semoule (tajine) !

Nous profitons de la soirée pour affuter nos crampons/piolets grâce au matériel de Victor et à ses bons conseils.

Le lendemain, direction Aiguille pour travailler la grimpe en tête.

Pendant que Victor peaufine son bronzage au soleil en nous regardant, et que Louise « digère » tranquillement ses shoots de morphine pour ses douleurs buccales, nous enchaînons le plus de voies possible sur le peu de glace qu’il reste…

On pourra dire qu’on en a profité jusqu’au bout… Ça sent la fin de l’hiver…

Merci à Victor et Vincent pour l’encadrement !


Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.